Opération Coup de coeur pour auteur peu médiatisé 2013 : les résultats et le bilan!

coupdecoeur2013

L’été dernier, je m’étais donc inscrite pour le Challenge Coup de cœur pour auteur peu médiatisé 2013 et ce dernier a touché sa fin le 15 juin 2013 avec l’annonce des résultats.

Le but de ce challenge est de donner un coup de pouce aux jeunes auteurs et de faire découvrir à travers la toile, ces petites littéraires pas ou très peu connu du grand public .

A partir de septembre 2012, j’ai donc pu lire des livres, trois par catégories et j’ai pu faire de belles découvertes et j’ai eu des coups de cœur !

Je arrêter là avec le blabla et vous annoncez les heureux gagnants !

Le Puits de mémoires, tome 1 de Gabriel Katz est le grand gagnant de ce concours !

Le roman de J.Heska, Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir est arrivé deuxième.

En troisième position, il y a une égalité entre Pas ce soir de Charline Quarré et Eclat de rêve de Maïwenn Soler.

Bravo aux gagnants et j’espère que cela leur donnera un coup de pouce !

Pour ma part, j’ai eu de belles découvertes et j’ai beaucoup apprécié cette second session.

Reste à voir si je retente l’année prochaine !

Attraction Céleste, tome 1 de Virginie Goevelinger

 

 

 

 

Edition Kirographaires

Publié en 2012

324 pages

Genre : Fantastique, jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

4 eme de couverture :

Abigaëlle O’Donnel porte sur ses épaules un lourd secret. Elle peut voir le passé, le présent et le futur des personnes qui l’entourent, mais elle peut également capter leurs sentiments. Si, elle a ce pouvoir, c’est parce que son don découle d’un plus lourd secret, que ses parents adoptifs lui cachent depuis sa naissance. Abi est l’enfant de l’archange Mickael et elle est elle-même un ange. Les anges déchus du Cercle de Thulé sont à sa recherche. Ils veulent se servir d’Abi comme sacrifice pour ouvrir la porte de l’Enfer et ainsi libérer Lucifer. Abi ne se doutant de rien, continue de vivre tranquillement sa vie de lycéenne. Elle ne sait pas qu’un garçon au visage d’ange va bouleverser sa vie à jamais…

 

La couverture du livre est vraiment très belle même si elle est très sombre ! L’aile blanche qui y est représenté attire l’œil du lecteur mine de rien !

J’ai pu y suivre le quotidien de Abigaëlle, une jeune lycéenne qui est en année d’examen et qui aime se réfugier dans la librairie que tiennent ses parents ! Lors de sa nouvelle rentrée scolaire, il y a deux nouveaux arrivants dans sa classe : Dimitrius Ardeghal et Gabriel Aslim.

Abigaëlle est une jeune fille attachante qui a un don particulier qu’elle ne maîtrise pas encore parfaitement. Cela la rend vulnérable en mon sens.

Gabriel ne laisse pas notre jeune héroïne indifférente et elle s’en rend bien vite compte ! J’ai même eu l’impression que Gabriel a vite senti le déroutement de sa jeune amie.

Après le point négatif de ce livre est que certains événements tombent comme un cheveu sur la soupe ! J’ai pas compris pourquoi ils venaient ou même pourquoi ils arrivaient ! Ces petites incohérences perturbent pour ma part l’intrigue.

La plume de l’auteur est agréable à lire et fluide ! Les pages se tournent sans que je m’en sois rendu compte. L’univers qu’elle a crée a su m’emporter facilement dans son intrigue.

Ce livre faisait partie de la sélection pour l’Opération Coup de cœur pour auteur peu médiatisée 2013.

Cette lecture rentre également dans mon challenge ABC 2013.

Une brèche dans le mur de Joëlle Adani

 

 

Editions Mon petit éditeur

Publié en 2012

228 pages

Genre : Policier

ISBN N°978-2-274-837998-3

 

 

 

 

 

 

4 eme de couverture : 

En 1989, une équipe de coureurs français, sponsorisée par l’épicerie et la brasserie du coin, s’apprête à effectuer une couse dans précédent de Béziers à Moscou pour célébrer le bicentenaire de la Révolution. Son long trajet à travers l’Europe sera ponctué de drames amoureux et de rencontres saugrenues qui prendront peu à peu le pas sur l’exploit sportif à proprement parler. Les quatre hommes et les quatre femmes sont en effet loin de s’imaginer que, dans ce contexte de guerre froide, leur équipée va attirer l’attention des services secrets américains et européens et qu’ils vont avoir un rôle à jouer dans la chute du Mur.

Pourquoi des civils français iraient-ils en courant jusqu’à Moscou? L’idée semble trop bizarre pour être crédible. La CIA, le MI5 et la DGSE sont donc persuadés qu’il y a là anguille sous roche. Chaque geste innoncent des coureurs filés par des espions depuis leur départ, va ainsi être comiquement réinterprété et disséqué à la loupe par les services secrets, créant deux niveaux de lecture pour ce roman haletant.

Mon avis : 

La couverture du livre ne m’a pas attiré dès le départ. Je la trouve un peu simple et sombre mais bon il s’agit d’un policier tout de même !

Je ne vais pas y aller par quatre chemin ! Je n’ai pas accroché à l’intrigue. Il y a deux histoires parallèle : la course à pied que huit personnes entreprennent et l’intrigue policière. Le temps que tout se mette en place, que les intrigues se croisent, j’ai trouvé cela confus et je me suis senti perdu dans ma lecture.

Sans compter, qu’il y a un grand nombre de personnages et je les ai confondu. C’était difficile de retenir les prénoms de tout le monde.

De plus, les nombreuses descriptions que l’auteur a écrit sont nombreuses et tire le récit en longueur…. Moins de descriptions auraient peut être permis à l’intrigue de mieux rebondir.

Bref, voilà un livre qui m’a déçu et pourtant ce livre me paraissait prometteur.

Lecture effectué dans le cadre du Challenge Coup de cœur pour auteur peu médiatisée 2013.

Eclats de rêve de Maiwenn Soler

Editions Mon Petit

Editeur

Publié en 2010

162 pages

Genre : Science-Fiction

 

 

 

 

 

4 EME DE COUVERTURE : 

Tout commence par une carte ne se référant à rien de connu, soulignée d’inscriptions incompréhensibles. Puis, ce sont ces quelques phrases, que Raïlyan de Preyloy, cartographe, découvre dans un ouvrage de la bibliothèque royale:
« Jadis, ils se dispersèrent aux quatre vents. Leur foyer était devenu trop petit, ou bien étaient-ce eux qui [étaient devenus trop] nombreux… Ils s’égaillèrent un peu partout, emportant avec eux une branche de leur arbre-maître. »
Fasciné, il décide d’en apprendre plus et finit par découvrir de nombreux textes similaires. Tous mentionnent une mystérieuse civilisation, oubliée de tous.
C’est en allant à la recherche de ce peuple, les Abouteurs, qu’il aborde une île, un monde à part où le temps s’écoule de manière différente, un monde de sagesse, construit autour d’un arbre qui détient le savoir mais aussi la mémoire d’une civilisation disparue…

MON AVIS : 

La couverture du livre est belle et très attirante ! Cela m’a même fait penser à une belle carte postale et cela m’a fait voyager !

Alors, le début a été très très difficile ! Je ne savais pas qui parle, de quoi, où… Bref, le décor, les personnages, n’étaient pas planter et cela m’a déstabiliser voir même perturber et j’ai eu du mal à rentrer dans l’intrigue. J’ai même été tenter d’arrêter ce livre et de le laisser de côté…

Railyan est le personnage principal de cette aventure. C’est un homme et il exerce en tant que cartographe. Je n’ai pas beaucoup accroché à son personnage car il ne m’a pas touché.

Les autres personnages sont anonymes et je n’ai donc pas pu m’attacher à eux. Je trouve cela perturbant, dérangeant et dommage car d’habitude, je termine une lecture en pensant au moins à un personnage qui m’a beaucoup plu mais là non.

Même si je ne suis pas rentré dans l’intrigue, la plume de l’auteur est agréable à lire. L’univers que Maiwenn Soler a crée est tout de même remarquable et très bien penser.

Malgré mes points négatifs, je ne regrette pas trop cette lecture rien que pour l’univers. Peut être ai-je lu ce livre au mauvais moment, pas disposer à lire de la science-fiction….

Lecture effectué dans le cadre de l’opération Coup de cœur pour auteur peu médiatisée 2013.

Sacrée petite robe noire de Nathalie Ribierre-Dubile

Edition The BookEdition.com

Publié en 2012

156 pages

Genre : chick-lit

4 EME DE COUVERTURE : 

Betty est une femme de ministre et passionnée par la mode. Un soir elle rencontre un rappeur et sa vie va en être à jamais bouleversée.

MON AVIS :

La couverture du livre est très girly : rose avec une petite robe noir. Je suppose que c’est la sacrée petite robe noir. Rien qu’avec la couverture, le ton est donné !

J’ai pu découvrir la vie d’une femme que dis-je de l’épouse du ministre de l’intérieur. Et autant dire que tout n’est pas très rose… Entre les dîners, où elle s’ennuie mais fait bonne figure, les absences répétés de son mari. Bref, j’ai envie de dire une vie bien rangé et bien remplie même si Betty ne la trouve pas très attrayante !

Betty l’héroïne principale est très attachante et m’a bien fait rire par moment. J’ai trouvé qu’elle était un livre ouvert et qu’elle nous montrait bien ses sentiments et qu’elle nous le montrait bien.

La plume de l’auteur est très fluide, ça coule tout seule et cela se lit vraiment très vite !!! Et pour tout vous dire, j’ai lu ce livre en quelques heures seulement. Il est fin certes mais en même temps j’étais accros, je voulais connaître la fin !

Le changement d’univers était très intéressant aussi. Passer du luxe « présidentielle » au monde du rap, quel claque et quel changement ! Je me demandais ou voulait nous conduire l’auteur mais c’est très bien fait et pensé !

Bref, vous l’aurez compris, j’ai vraiment passé un bon moment de lecture avec ce livre que j’ai adoré découvrir et je dirais que j’ai eu un coup de cœur !

Vous voulez en savoir plus, allez donc sur la page Facebook qui est ici et sinon foncez lire le livre.

Lecture effectué dans le cadre de l’opération Coup de cœur pour auteur peu médiatisée 2013 !

Lecture effectué dans le cadre du Challenge ABC 2013

La zygène de la filipendule de Ricardo Salvador

Editions Kyklos

Publié en 2011

504 pages

Genre : Policier, Humoristique

ISBN N°978-2-918406-18-1

 

 

 

4 EME DE COUVERTURE :

Dans l’enceinte d’un zoo en faillite voué à une reconversion en centre de loisirs, un des repreneurs chargés de fermer le site est retrouvé assassiné. Un commissaire – qui souffre d’une homonymie fâcheuse avec un célèbre policier belge – mène l’enquête, aidé en cela par un médecin légiste déjanté et un inspecteur aussi dévoué qu’inefficace.

L’autopsie aboutit à un premier constat improbable : c’est un éléphant qui aurait fait le coup! Ou un ours… ou peut-être bien les deux? Mais ce n’est qu’un début, un second cadavre fait bientôt son apparition, puis un troisième…

Dans cette jungle urbaine, tout le monde se retrouve dans le collimateur du commissaire : un Nestor, le soigneur de Zoo, son frère Pollux, bohème notoire et joueur endetté, le directeur du zoo idéaliste alcoolo, l’ambitieux sous-directeur, les membres du conseil d’administration, Joséphine la femme de service, sorcière à ses heures, et Ginette, la caissière, qui se prépare à une nouvelle invasion teutonne…

Immergé dans un univers où les plus dangereux prédateurs ne sont pas forcément ceux que l’on croit, le policier patauge et l’enquête piétine.

Ajoutez à cela des vautours rigolards, un orang-outant amateur d’équations différentielles, un lama psychopathe, un tigre végétarien  un couple de dendrobates, sans oublier la fameuse « zygène », et vous obtiendrez vous un roman dé-zoo-pilant….

MON AVIS : 

La couverture du livre est simple et en allant sur le site de l’éditeur, j’ai pu me rendre compte que cette présentation est pour tout les livres publié par les Editions Kyklos.

Lorsque j’ai lu pour la première fois la quatrième de couverture, je dois avouer qu’elle m’a beaucoup intriguer et j’ai eu le temps pour me poser beaucoup de questions ! Une fois que j’avais le livre en main, je n’avais qu’une envie : le lire !!

Je suis très vite rentrer dans l’intrigue et puis bon je trouve que cela commence tout de suite fort et je n’ai pas pu faire autrement que d’être happer par l’intrigue.

Les personnages sont nombreux mais je m’en suis sorti facilement. L’auteur leur a donné des noms originaux qui m’ont bien fait rire. Dans l’ensemble, les personnages sont attachant et m’ont beaucoup plus ! Je retiens surtout Madame Bonaventure.

Les animaux ne sont pas en reste puisque l’intrigue se déroule dans un zoo.

L’auteur a truffé son intrigue d’humour et de jeu de mots. Cela m’a beaucoup plus et cela m’a fait rire. Par contre, j’ai un peu moins apprécié les passages vulgaire et je trouve cela dommage car cela gâche un peu l’intrigue. Je préfère largement la note d’humour.

La plume humoristique de l’auteur est agréable à lire et très fluide.

Je tire aussi mon chapeau à l’auteur pour avoir réussi à faire de son livre un beau pavé ! 504 pages quand même !

Un livre intéressant à lire et à découvrir malgré le fait que je n’ai pas aimer le côté vulgaire.

Lecture effectué dans le cadre du Coup de cœur pour auteur peu médiatisé 2013.

Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir de J.Heska

POURQUOI LES GENTILS NE SE

 

 

Edition Seconde Chance

Publié en 2012

186 pages

Genre : Contemporaine

 

 

 

 

4 EME DE COUVERTURE : 

Je m’appelle Jérôme et je ne suis pas quelqu’un de populaire. Invisible pour mon entourage, insipide pour mes collègues, insignifiant pour ma petite amie. Un jour, je suis tombé sur un article de magazine bon marché censé m’aider à règler un certain nombre de problèmes dans ma vie. Ca m’a amené un peu plus loin que prévue… Ah oui, le « un peu plus loin », c’est devenir chef de file involontaire d’un mouvement philosophique qui a révolutionné le monde.

MON AVIS : 

Voilà un jeune auteur que je découvre pour la première fois et ce fut un réel plaisir !

La couverture du livre est belle et simple. J’aime bien le fond noir et l’encart bleu.

Tout d’abord, le livre se présente sous forme de journal intime du personnage principal. L’action défile à grande vitesse et il n’y aucun temps mort.

On y suit Jérôme, un jeune homme mal dans sa peau et qui passe inaperçu aux yeux de son entourage et de ses collègues. Il tombe sur un article qui devrait lui permettre d’avoir à nouveau une vie social et au final il devient chef de fil d’un mouvement philosophique qui ne pensait pas tenir.

L’auteur aborde avec légèreté le comportement des hommes dans la vie de tous les jours : au travail, au supermarché, … Il mène à travers son personnage une belle réflexion sur nos comportements et nos habitudes quotidienne.

La plume de l’auteur est agréable à lire et très fluide. Les pages se tournent sans que je m’en suis rendu compte.

Au final, un livre très agréable à lire, très plaisant et très réellement bien construit avec une note d’humour et de légèreté très agréable.

Lecture effectué dans le cadre du Coup de cœur pour auteur peu médiatisée 2013.Voilà un jeune auteur que je découvre pour la première fois et ce fut un réel plaisir !

 

Coup de coeur pour Auteur peu médiatisé 2013 : la préselection!

coupdecoeur2013

 

 

 

 

 

Après un temps d’attente qui a pu paraitre pour certains une éternité!! Les résultats sont enfin publié!!

Alors, voici les sélectionnés :

imaginaire

 

 

 

 

– Le puits des mémoires, tome 1 :  La traque de Gabriel Karz

– Attraction céleste de Virginie Goevelinger,

– Eclats de rêve de Maiwenn Soler.

 

littsus

 

 

 

 

– La zygène de la filipendule de Salvador Ricardo,

– Une brèche dans le mur de Joëlle Adani,

– Vengeance XXL de Paskal Carlier.

littgn

 

 

 

 

– Pas ce soir de Charline Quarre,

– Sacrée petite robe noire de Nathalie Ribierre-Dubile,

– Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir de J.Heska.

Reste plus qu’à attendre la délibération finale!!

Une chose est sûre, j’ai hâte de me plonger dans le premier livre de ce concours!!!

A bientôt.