Les Gouttes de Dieu, tome 9 de Tadashi Agi et Shu Okimoto

 

 

Edition Glénat

Publié en 2009

240 pages

Genre : Manga, Seinen

ISBN N°9782723466561

 

 

 

4 eme de couverture : 

Shizuku visite pour la première fois la fameuse cave de son père, et découvre les incroyables trésors qu’elle recèle. Cette découverte le motive encore plus à percer le secret du troisième apôtre et à battre Tomine. Mais ce dernier pourrait bien lui réserver une surprise de taille : en effet, dans le cadre de leur prochain duel, il choisit de s’entourer d’une jeune chinoise complètement novice qu’il présente comme son « assistante ». Quel est donc le secret de cette jeune fille ?

Mon avis : 

La couverture du livre est belle et plaisante ! Elle représente bien l’intrigue de ce tome.

J’ai retrouvé avec plaisir Issei Tomine, Shizuku Kanzaki et Myabi Sunohara !

Issei et Shizuku continue leur quête des apôtres en s’affrontant en duel.

Shizuku continue également son apprentissage et sa découverte du vin ! Il fait tout son possible pour déguster de grand vin afin de s’en souvenir et de pouvoir les reconnaître.

Issei, lui a pris une jeune femme sous ses ailes afin de l’aider à devenir une dégustratrice redoutable ! Elle l’aide déjà bien puisqu’elle a déjà une idée pour le troisième apôtre.

Les illustrations découverte tout au long de ma lecture sont agréable et plaisante.

La plume de l’auteur est agréable et plaisante. Son univrs du vin est plaisant et prenant à la fois !

Bref, une lecture agréable et plaisante que j’adore lire !

 

Les Chroniques de Gyeon, tome 1 : Tempête de Feu de Céline Mancellon

 

 

 

Edition Sharon Kena

Publié en 2003

305 pages

Genre : Fantasy

ISBN N°9782365404310

 

 

 

4 eme de couverture : 

Ère de Gyeon – Année du dragon rouge – Pays de Koro

Choisir le futur roi, voilà la responsabilité de la princesse Aijee. La jeune femme doit échanger sa liberté contre un époux afin d’assurer la pérennité du trône. Quatre candidats sélectionnés parmi les notables devront la conquérir même si un seul fait battre son cœur : cet homme ténébreux qui l’attire à en oublier la raison.

Clans, combats, complots, guerres et amour. Ouvrez la porte du pays des pluies et vivez son histoire.

Mon avis : 

 

La couverture du livre est belle et plaisante mais sans plus, je dois dire !!

Une fois le livre commencé, j’ai vite déchanté ! Il y a eu beaucoup trop de personnages pour moi et je me suis senti perdu! Bon, je sais cela fait partie de la fantasy mais bon, trop chez trop!.

J’ai suivi la princesse Aijee mais son personnage ne m’a pas plu ! Je ne saurais dire, j’ai pas accrocher, peut être parce qu’il y avait trop de personnages…

Les prétendants de la princesse étaient bien présent et certains étaient agréable mais sans plus aussi.

Les descriptions sont pour pour moi trop longue et trop présente.

Cela dit, la plume de l’auteur est agréable et plaisante. Son univers serait plus plaisant pour ma part avec des descriptions moins importante et moins de personnages.

Bref, une lecture que je n’ai pas apprécié du tout.

Je remercie les Editions Sharon Kena pour ce premier partenariat et pour leur confiance !

 

 

Les contes de la Cathèdrale de Anne Base et Gally Mathias

 

 

 

 

Editions du Bastberg

Publié en 2002

32 pages

Genre : Jeunesse, Conte

ISBN N°9782913990983

 

 

 

4 eme de couverture : 

Partez avec Bastien découvrir les secrets de la cathédrale de Strasbourg. En sa compagnie, vous assisterez à de bien curieuses scènes : la transformation de la cathédrale en petit bois de hêtres, l’apparition d’une sorcière venue lui parler du diable, ou encore la bataille entre le coq de l’horloge et un curieux personnage, le Rohraffe… Vous frissonnerez avec lui, en entendant le récit d’un imprudent soldat, condamné à errer sur les eaux sinistres du lac souterrain…

Mon avis : 

La couverture du livre est belle et plaisnate!

J’ai pu découvrir ici plusieurs histoires autour de notre belle cathèdrale de Strasbourg à travers les aventures de Bastien.

Les histoires sont très bien faite et sont très agréable à lire! Elles révèlent certains faits historique peu connu du grand public et il y a aussi une belle part d’imagination!

Les illustrations sont très belle et plaisante!

La plume de l’auteur est agréable et plaisante à découvrir. Elle décrit très bien la cathèdrale de Strasbourg et son environnement!

Bref, une lecture rapide et agréable que j’ai apprécié.

Les Gouttes de Dieu, tome 8 de Tadashi Agi et Shu Okimoto

 

 

 

 

Edition Glénat

Publié en 2009

224 pages

Genre : Manga, Seinen

ISBN N°9782723466554

 

 

4 eme de couverture : 

Afin de percer le mystère du deuxième apôtre, Shizuku doit résoudre l’énigme autour du fameux sourire de « Mona Lisa »… Au cours de son enquête, il retrouve une ancienne connaissance : la célèbre romancière Maiko Natsuyagi ! Celle-ci fait appel à lui pour décoder un étrange poème signé « Bacchus », ainsi qu’une mystérieuse bouteille noire sans la moindre étiquette. Cette bouteille aurait-elle un lien avec le tableau de Léonard de Vinci ? Et que cherche donc Tominé dans le désert du Takramakan ?

Mon avis : 

La couverture du livre est belle et plaisante. Elle représente bien l’intrigue du livre!

J’ai retrouvé avec plaisir Issei Tomine, Shizuku  Kanzaki, Miyabi Shinohara et Robert Doi!

Issei part en quête pour ce deuxième apôtre et il va loin puisqu’il part dans un dessert et il ne boit plus une goutte de vin pour faire resurgir un souvenir.

Shizuku lui cherche le deuxième apotre et ressout une énigme en venant en aide à une écrivaine qui était ami avec Yutaka Kanzaki!

Les illustrations découverte tout au long de ma lecture étaient agréable et plaisante à découvrir et à regarder!

La plume de l’auteur est toujours aussi plaisante et agréable! L’univers du vin devient un monde plein d’images et de sensations.

Bref, encore un agréable moment de lecture avec cette série!

Roman d’horreur, tome 2 : Entrez dans l’enfer de la peur de Arthur Ténor

 

 

 

Edition Scrinéo

Publié en 2014

224 pages

Genre : Jeunesse

ISBN N°9782367401287

 

 

 

 

4 eme de couverture : 

À la mort de son grand-père archéologue, Sophia, une collégienne de 4ème, hérite d’une amulette égyptienne représentant deux mains enlacées : l’une évoquant la « Voie de la main droite », et la seconde « La Voie de la main gauche ».Quand elle passe un des anneaux à son doigt, un nouveau monde s’ouvre à elle, des plus fascinants, alors que le second anneau prend possession d’un de ses camarades de classe, Léonard, semblant le rendre de plus en plus maléfique. Garçon solitaire, complexé et maltraité par les jeunes de son quartier, il n’aura désormais de cesse que Sophia lui remette le second anneau car réunis, ils lui permettront ni plus ni moins de devenir le Maître du monde ! Mais il ne peut obtenir l’anneau que si Sophia le lui cède. Pour la faire craquer, sa stratégie est simple et tient en une formule : « Bienvenue dans l’enfer de la peur »… Mais souvent dans les histoires de malices et de maléfices, le retour de flammes peut-être redoutable…

L’auteur : 

Auteur de nombreux romans, Arthur Ténor vit en Auvergne, près de Vichy. Il se présente comme un « explorateur de l’imaginaire » dont les récits mêlent action et suspense, tendresse, humour et fantaisie. Il effectue en outre régulièrement des déplacements en milieu scolaire et dans les salons du livre.

Il avait déjà publié aux Editions Scrinéo Les Fabuleux, et il continuera à oeuvre en tant qu’auteur, notamment dans la collection Roman d’horreur qu’il dirige, et dont il signe les trois premiers ouvrages.

Mon avis : 

La couverture du livre est belle et très bien sombre !

J’ai pu suivre Sophia qui dès le départ est en deuil car elle a perdu son grand-père dans de tragique circonstance !

J’ai également suivi Léonard, un jeune collègien et ami de Sophia. Il se pose quelques questions quant à leur relation car ils ne sont pas du même rang social.

Ils vont se lancer dans une drôle d’aventure et porter chacun à leur doigt un anneau trouver dans une amulette que le grand-père de Sophia était entrain d’étudier.

Une fois dans l’intrigue qui se dit norlament noir et d’horreur, j’ai été deçu… Car en faite, il n’y a rien de noir et de flippant ! Il y a certes des personnages noir qui viennent tel que Jack L’évantreur ou Hittler mais voilà ils font pas peur et leur intervention m’a laissé de marbre !!

Après, les personnages ne sont pas très développé. Je n’ai rien appris sur Sophia et Léonard et ils n’ont pas pris la peine de nous faire part de leurs sentiments et impressions durant l’intrigue !

La plume de l’auteur est agréable cependant ! Ses personnages auraient mériter d’être un peu plus développer pour ma part et son univers de la peur aussi car j’ai même pas eu peur !!

Bref, une lecture decevante qui m’a laissé sur ma faim !

Je remercie Livraddict et Scrinéo de m’avoir permis de découvrir ce livre via u partenariat !

Lecture effectué en LC avec Le Manège de Psylook.

Cherche Jeune femme avisée de Sophie Jomain

 

 

 

Edition J’ai Lu

Publié en 2014

413 pages

Genre : Contemporaine

 

 

 

 

4 eme de couverture : 

Quand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d’imaginer qu’il se laissera convaincre de l’embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d’avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C’est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu’il accepte sa folle candidature.
Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons… Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare…

Mon avis : 

 

La couverture du livre est belle et plaisante. Elle reflète très bien l’intrigue du livre !

J’ai pu suivre avec plaisir Gabrielle et Adrien !

Je dois dire que Gabrielle m’a bien plu dès le départ. Elle se présente à un entretien avec un pigeon dans son sac !! Elle espère que l’oiseau se tiendra tranquille mais non ! Il décide de s’échapper de son sac et de faire un carnage dans le bureau d’Adrien ! J’ai adoré ce passage qui m’a beaucoup fait rire.

Gabrielle est un personnage attachant. Elle se préoccupe vraiment des enfants d’Adrien et elle les aime rapidement ! Elle fait vraiment tout pour les rendre heureux et leur changer les idées.

Adrien est un drôle de personnage car au début il me paraît strict et sévère. Jusqu’à son dérage et qu’il se rend compte qu’il a Gabrielle dans la peau… Là, il laisse tomber son masque et s’ouvre plus. Certaines parties de son existence sont enfin révéler et j’ai apprécié le découvrir.

L’histoire d’amour entre Gabrielle et Adrien démarre sur un dérapage que j’ai attendu ! Après, ils ne sont pas sure d’eux. Mais une fois qu’ils ont ouvert leur cœur, cela devient intéressant et j’ai apprécié leur histoire et leur ébat ! Oui parce que bon, Adrien est quand même bien fichu, hein.

La plume de l’auteur est agréable à lire et plaisante ! Je vais même vous avouer que c’est le premier roman que je lis de Sophie Jomain et que je regrette de ne pas en avoir lu plus tôt ! Elle a crée un univers agréable et je me demande s’il y aura une suite ou pas !

Bref, une lecture agréable et plaisante que je vous conseille fortement !

 

 

Les Gouttes de Dieu, tome 7 de Tadashi Agi et Shu Okimoto

 

 

 

Edition Glénat

Publié en 2009

224 pages

Genre : Manga

ISBN N°9782723466547

 

 

4 eme de couverture : 

Le premier des douze « apôtres » a été brillamment découvert par Shizuku. Il est désormais temps de se lancer dans une seconde énigme que Tominé compte cette fois-ci emporter. Mais avant cela, l’heure est venue de valider la sélection des vins français de Shizuku. Ce faisant, Miyabi doit également percer la carapace de son ancien ami Takasugi, juge et parti de cette sélection. Nos deux héros mettent ainsi la main sur la pièce maîtresse de leur collection, un mystérieux château médoc de 1970…

Mon avis : 

La couverture du livre est belle et plaisante!

J’ai retrouvé avec plaisir Shizuku, Issei, Robert et les autres!

Shizuku continue sa quête à travers le vin et apprend pas mal de chose.  Son personnage est attachant et plaisant.

Robert m’a l’air d’un sacré personnage! Il est déjà assez agé et il était ami avec le père d’Issei et de Shizuku.  Il le connaissait donc très bien et c’est aussi lui qui tranche pour les duels! Son personnage m’a l’air d’être un peu déluré et fou!

Les illustrations trouvé tout au long de ma lecture sont agréable et plaisante.

La plume de l’auteur est agréable et plaisante. J’adore toujours autant son univers qui est plaisant.

Bref, encore une lecture agréable et plaisante que je vous conseille.

 

L’épouvanteur, tome 10 : Le sang de l’épouvanteur de Joseph Delaney

 

Editions Bayard Jeunesse

Publié en 2014

329 pages

Genre : Fantasy, Jeunesse

ISBN N°9782747038577

4 eme de couverture : 

Le livre commence à la Tour Malkin où Tom finit par apprendre ce qu’il faut faire pour détruire Le Malin à jamais, mais il est dévasté psychologiquement par les exigences d’un tel rituel : le sacrifice nécessaire est plus lourd que la vie …
Attiré à Todmorden, à la frontière du comté, par un autre épouvanteur qui conseille cet endroit à John et son apprenti pour remplir à nouveau la bibliothèque partie en cendre, ils se retrouvent dans un endroit où tout n’est pas ce qu’il semble être. Les habitants n’osent pas sortir après le coucher du soleil, et ils ont peur des « étrangers » qui habitent de l’autre côté de la rivière. Ils se battent bientôt contre une puissance maléfique telle, que la force combinée de John, Tom, Alice et Grimalkin ne peut être suffisante pour remporter la bataille … Le sang de l’épouvanteur sera versé, et le Dieu Vampire sera convoqué depuis l’obscurité …

Mon avis :

Et me revoici avec le tome 10 de l’apprenti épouvanteur !!

La couverture du livre est d’un beau vert et une tête y est représenté ! Elle reprend très bien l’intrigue !

J’ai retrouvé avec plaisir Thomas Ward, le jeune apprenti épouvanteur qui voit sa bataille finale se rapprocher de plus en plus ! Il a du faire face à de sacré événements dont un au départ très triste… Et un autre qui va lui faire aussi beaucoup de peine et qui le tracasse beaucoup tout au long de l’intrigue…

John Gregory est ici de plus en plus faible. Il n’est plus l’épouvanteur que je suivais au début de cette série. Je l’ai senti à bout et très affaiblie. Pour preuve, il laisse de plus en plus Tom agir seul et faire de longs déplacements tout seul !

Grimalkin est aussi présente dans ce tome. Elle continue de faire en sorte que personne ne lui enlève la tête du Malin qu’elle a en sa possession. Si des membres de l’obscure la lui prenait, Tom n’arriverait pas au bout de sa quête !

La plume de l’auteur est agréable et plaisante à lire ! L’intrigue est entraînante et il n’y a pas de point mort ! Cependant, je dois dire qu’avec un certain passage, l’auteur m’a fait peur… J’ai cru qu’il passait trop vite sur un événement important pour moi… Bon, à la suite j’ai mieux compris mais cela m’a quand même obnubilé pendant ma lecture !

Encore un tome agréable où on sent que la fin approche et j’ai hâte de découvrir le prochain tome rapidement (ah zut, va falloir que j’attends un an sûrement).

Lecture effectué dans le cadre d’une LC commune organisé sur Livraddict.

Les billets des autres participants :

 

Les Gouttes de Dieu, tome 6 de Tadashi Agi et Shu Okimoto

 

Edition Glénat

Publié en 2009

240 pages

Genre : Manga, Seinen

ISBN N°9782723466530

 

 

 

4 eme de couverture : 

L’heure tant attendue du premier duel a enfi n sonné ! Réunis dans la demeure de maître Kanzaki, Shizuku et son rival Issei doivent dévoiler le vin qu’ils ont choisi, conformément à la description qui a été faite du premier des « douze apôtres ». On découvrira également les raisons qui ont fait de Chosuke un fervent amoureux du vin italien, au détriment du vin français, à travers son histoire d’amour contrarié. Avec, comme à chaque volume, de grands vins toujours aussi magistralement décrits !

Mon avis : 

 

La couverture du livre est belle et refléte bien l’intrigue du livre !

J’ai retrouvé avec plaisir Shizuku, Issei et Robert !

Shizuku continue sa quête pour le premier apôtre et voit juste !

Issei est sur de lui mais il se trompe allégrement et remet donc les clefs de la maison à Shizuku.

Les illustrations découverte tout au long de ma lecture sont agréable et plaisante !

La plume de l’auteur est agréable et plaisante. Il sait m’emporter dans son univers et m’apprend beaucoup de choses sur le vin !

Le petit plus : à la fin il y a le b.a-ba sur l’oenologie ! Et à chaque tome, cela change et on apprend autre chose !

Bref, une belle lecture agréable et plaisante que je vous conseille.

 

 

Dans le jardin de la bête de Erik Larson

 

 

 

Edition Le Livre de Poche

Publié en 2013

648 pages

Genre : Thriller, Historique

ISBN N° 9782253164852

 

 

 

 

4 eme de couverture : 

Après « Le Diable dans la Ville blanche », Erik Larson nous offre un superbe thriller politique et d’espionnage, fondé sur des événements réels et peu connus qui se sont déroulés en Allemagne pendant l’accession au pouvoir d’Adolf Hitler.
1933. Berlin. William E.Dodd devient le premier ambassadeur américain en Allemagne nazie. Sa fille, la flamboyante Martha, est vite séduite par les leaders du parti nazi et leur volonté de redonner au pays un rôle de tout premier plan sur la scène mondiale. Elle devient ainsi la maîtresse de plusieurs d’entre eux, en particulier de Rudolf Diels, premier chef de la Gestapo, alors que son père, très vite alerté des premiers projets de persécution envers les juifs, essaie de prévenir le département d’Etat américain, qui fait la sourde oreille. Lorsque Martha tombe éperdument amoureuse de Boris Winogradov, un espion russe établi à Berlin, celui-ci ne tarde pas à la convaincre d’employer ses charmes et ses talents au profit de l’Union soviétique. Tous les protagonistes de l’histoire vont alors se livrer un jeu mortel, qui culminera lors de la fameuse « Nuit des longs couteaux ».

Mon avis : 

 

La couverture du livre est belle et refléte bien l’intrigue du livre !

Je me suis retrouvé durant la prédionde de 1933 à 1937.

J’ai suivi Dodd qui est ambassadeur. Bon, je n’ai pas trop aimer son personnage car il m’a parut antipathique.

J’ai aussi pu avoir le point de vue de sa fille, Martha ! Elle m’a parut agréable et sympathique. J’ai apprécié avoir son point de vue.

L’auteur a pris soin de mettre des points historique qui permettent de bien se situer et de se remémorer certains évènements marquant de cette époque !

La plume de l’auteur est agréable mais sans plus. J’ai eu du mal avec les nombreux personnages qu’il y avait même si je l’admet l’auteur a fait en sorte que le lecteur ne soit pas perdu entre les personnages secondaire et les personnages principaux !

Bref, une lecture en demi teinte pour ma part.

Lecture effectué dans le cadre du Prix des Lecteurs Livre de Poche 2014.