L’épouvanteur, tome 9 : Grimalkin et l’épouvanteur de Joseph Delaney

 

Editions Bayard Jeunesse

Publié en 2013

315 pages

Genre : Fantasy, Jeunesse

ISBN N°978-2-7470-4501-8

 

 

 

 

 

4 eme de couverture : 

Attention!

Histoire à ne pas lire la nuit…

Synopsis : 

Tandis que Tom, Alice et l’Epouvanteur retournent à Chipenden, John Gregory compte rebâtir sa maison, brûlée par les envahisseurs qui ont ravagé le Comté, Grimalkin s’efforce de rejoindre la tour Malkin, pour y cacher la tête du Malin (que Tom a tranchée en Irlande). C’est dans cette tour que les soeurs de la mère de Tom, deux sorcières lamias, gardent de précieuses malles. Car ces dernières renferment des secrets qui permettraient à Tom de vaincre le Malin. Seulement, un groupe de sorcières, alliées du diable, pourchassent Grimalkin : elles veulent à tout prix récupérer la tête. Elles sont accompagnées d’un mage redoutable et d’une terrible créature mi-humain mi-loup, conçue par magie noire. Au cours d’un affrontement, le monstre hybride blesse Grimalkin. Si la sorcière en réchappe, elle reste néanmoins affaiblie par le poison distillé dans son sang…Tom Ward, son maître John Gregory, et Alice peuvent-ils encore compter sur elle ?

Mon avis : 

La couverture du livre est belle. Elle est de couleur verte et jaune. Il y a une illustration : je pense qu’elle représente Grimalkin tenant la tête du Mâlin. Elle me plaît bien cette illustration.

Changement de narrateur pour ce tome ! Notre jeune apprenti laisse place à Grimalkin la tueuse ! Au début, j’ai eu du mal car Tom me manquait mais finalement ce changement m’a bien plu et a redonné un nouveau souffle à l’intrigue je dois dire.

Grimalkin se dévoile plus dans ce tome car elle parle de son passé aussi. Et oui, on apprend comment elle est devenu une tueuse, pourquoi elle hait tant le Mâlin et bien d’autres choses encore ! Elle est certes une sorcière cruelle et méchante mais j’ai trouvé qu’au fond, elle a quand même du cœur. Et oui, elle a du cœur pour son apprenti Thorn  qu’elle a pris son aile afin de la former.

Thorn, l’apprentie de Grimalkin n’a pas froid aux yeux !! Elle n’a que quinze ans mais elle montre un sacré sang froid et elle n’a pas froid aux yeux. Elle est attachante à sa façon et m’a beaucoup plu.

La plume de l’auteur est agréable à lire et fluide. Son univers m’a de nouveau transporté et fait fait voyager.

Le petit plus : l’interview de l’auteur a la fin du livre !!!

Ce tome a été addictif et plaisant. J’ai eu du mal à le lâcher de nouveau… Dire qu’on arrive à la fin de la série. Le Comté et ses personnages attachant vont me manquer !

Ps : Desolé mais je me retiens et je vais en rester là pour ma chronique car je ne veux pas spoiler l’intrigue qui devient de plus en plus sympa !!

Publicités

6 réflexions sur “L’épouvanteur, tome 9 : Grimalkin et l’épouvanteur de Joseph Delaney

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s