La trilogie du mal, tome 1 : L’âme du mal de Maxime Chattam

Editions VDB

Sorti en 2007

Genre : Thriller

10009 minutes

Lu par Véronique Groux de Mièri et Hervé Lavigne

 

 

4 eme de couverture : 

Abandonnés au fond de la forêt ou de hangars vétustes, des cadavres comme on en a jamais vu, mutilés de façon rituelle, porteurs de messages cabalistiques semblables à ceux que laissait derrière lui le Bourreau de Portland, avant qu’une balle dans la tête ne vienne à bout de sa carrière… Le  tueur serait-il revenu d’outre-tome? S’agit-il d’une secte particulière qui prélève toujours les mêmes morceaux du corps de ses victimes pour d’étranges cérémonies? Des bibliothèques ésotériques aux égouts de la ville, l’inspecteur Brolin et une jeune étudiante en psychologie plongent dans une enquête infernale, tandis que la police scientifique et la médecine légale se perdent en conjectures.

Et peut à peu, des brumes mystèrieuses de la Willamette River va surgir un secret effroyable que nos deux limiers devront affronter au péril de leur âme.

Un suspense implacable, un rythme palpitant, des découvertes hallucinants, un dénouement spectuaculaire et pas une seconde de répis dans l’écoute effrayante de ce roman!

Mon avis : 

Me voici donc de retour avec un livre audio et quel livre ! Et je précise d’ailleurs que c’est mon premier Maxime Chattam !

Le récit est dynamique et agréable même s’il s’agit d’un thriller.

L’inspecteur Brolin est un personnage attachant et il m’a beaucoup plus. Il est précis, impose le respect et au fond de lui, il a un cœur tendre ! Je suis curieuse de voir si je retrouve Brolin dans la suite des livres de l’auteur pour voir comment il s’en sort finalement après cette histoire très troublante.

Juliette, la touche féminine de l’intrigue. Elle est un personnage attachante et elle m’a fait sourire par moment. Bien évidement, elle a avec elle de lourd bagages mais cela ne l’empêche de continuer et de vouloir aller de l’avant. Je pense que c’est son caractère fort qui lui permet d’être comme ça.

La plume de l’auteur est agréable et fluide. Maxime Chattam a une imagination débordante qui me plaît beaucoup même si son univers peut se révéler très noire !

Les deux lecteurs de ce livre, Véronique Groux de Mièri et Hervé Lavigne sont de bon interprété également. Ils ont su donner vie à ce texte et j’ai beaucoup apprécier cela !

Bref, vous l’aurez compris, j’ai passé un bon moment d’écoute avec ce livre et je pense que dans un futur proche, je liras cette fois-ci un livre de Maxime Chattam !

Publicités

3 réflexions sur “La trilogie du mal, tome 1 : L’âme du mal de Maxime Chattam

    • sevmarguerite dit :

      Oh oui, il est efficace et quand tu l’écoutes en te balladant dans ta maison ou ton village, je peux te dire qu’à certains passages tu te retournes pour regarder s’il y a personne derrière toi…. J’ai eu quelques coups de flippe…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s