La petite marchande de rêve de Maxence Fermine

la petite marchande de reve

Edition Michel Lafon

176 pages

Publié en 2012

Genre : Jeunesse, Fantastique,

ISBN N° 978-2-7499-1753-5

 

 

 

 

 

4 EME DE COUVERTURE : 

Le jour des ses onzes ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux, il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune de diamonts. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants : Arthur, l’arbre qui ne cesse d’éternuer : Mercator, le chat si bavard vieux de deux cent treize ans : Lili, la petite marchande de rêves au regard d’or qui capture les songes… Sans compter les spectres inquiétants et un dangereux alchimiste qui lui jette un terrible sort.

Pour briser le maléfice, Malo a un énorme défi à relever.

Et une nuit….

L’AUTEUR : 

Maxence Fermine, auteur du livre culte Neige, a écrit ce premier conte à la suite du rêve d’une de ses filles. Il en a fait une histoire pleine de poésie, d’émotion et de surprises, qui ravit petits et grands.

MON AVIS : 

Quel plaisir d’avoir ce livre entre les mains et de l’avoir découvert via un partenariat !

La couverture du livre me plaît beaucoup. On y voit une petite fille aux cheveux hirsute ( la petite marchande de rêves) avec en fond une représentation du Royaume des Ombres. Elle est simple mais très belle.

 Le 

lecteur découvre une histoire très poétique, très riche et emplie de rêves dans un univers sans trop de couleurs et avec des personnages farfelus.

Lili, la petite marchande de rêve est très attachante et m’a transporté sans problème au sein du Royaume des Ombres. Par moment, elle m’a même fait sourire. C’est un personnage que je souhaiterais volontiers revoir ou découvrir dans un autre livre de Maxence Fermine.

La plume de Maxence Fermine est très agréable, fluide et pleine de poésie. Malgré le thème que l’auteur a voulu traiter, j’ai quand même effectuer une belle ballade à travers ses mots et la douceur de ses derniers.

J’ai également appréciée trouver des dessins tout au long de ma lecture. Dessins réalisé dans le cadre d’un concours avec Michel Lafon.

 Pour finir, je dirais que c’est un agréable livre à lire et à mettre dans les mains d’adolescents se posant éventuellement des questions sur la mort.

Je remercie Michel Lafon et Livraddict de m’avoir permis de découvrir ce livre dans le cadre d’un partenariat.  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s