Chanter puis se taire de Chantal Desrues

 

 

 

Editions TRIATIS

96 pages

ISBN N° 978-2-916724-24-9

 

 

 

 

4 EME DE COUVERTURE :

« … et personne n’a compris.

Ma musique désormais va se taire. »

La musique de Robert Schumann vibre intensément. Elle tente d’exprimer l’indicible : l’angoisse profonde de l’artiste que l’on entend pas.

Seule Clara, l’amour absoli de Robert, parvient à recueillir cett fragile voix. Mais elle ne pourra longtemps reetenir l’âme inquiète de compositeur. Malgrè sa vaillance, elle demeurera impuissante face au désespoir du créateur qui se laissera engloutir par le silence.

« Chanter puis se taire » lui dira-t-il avant que l’étrange mystère de son génie ne le mène à la folie.

L’AUTEUR :

Chantal Desrues est comédienne au sein de la compagnie Aparté et auteur de pièces de théâttre. Son écriture poétique la conduit à repenser le thème de la passion dévorante en proposant aussi bien une version moderne et engagée d’un mythe antique « Médée l’effroi », que la descente aux enfers d’un artiste habité par la création jusqu’au vertige, comme le Schumann de « Chanter puis se taire ».

MON AVIS : 

C’est une pièce de théâtre écrite en huit scènes.

La pièce parle de l’histoire de la musique, d’amour peut-être, de dévotion, de folie…

Le personnage de Robert Schumann est très imbu de sa personne. C’est un fou qui se fout de tout! Les autres personnages sont compatissants voir même attachant!

Avoir eu l’idée de faire « parler » l’orchestre ou le public est très original!

Les didascalies sont très bien placé et permettent au lecteur de mieux comprendre la pièce!

Le texte est bien présenté et agréable à lire. La plume de l’auteur est agréable à lire et légère.

Cependant, il y a absence de ponctuation. Cela m’a dérangé au début car je ne savais pas comment aborder le texte, quel rythme et ton lui donner mais j’ai vite trouvé! Peut-être que l’auteur a omis volontairement la ponctuation du texte afin de laisser le choix au lecteur du ton et du rythme a donné à sa lecture.

Les répliques entre les personnages peuvent également être déroutante car elles sont très courtes. Juste un « non », un « oui » ou le prénom du personnage est prononcé comme réplique! De ce fait, les échanges entre les personnages se font rapidement et très brièvement!

Personnellement, je trouve que cette pièce devrait être intéressante et très musicale lors d’une représentation sur scène.

Je remercie les Éditions TriArtis et Livraddict de m’avoir permis de découvrir cette pièce de théâtre!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s